Le renard et la cigogne

Livre 1, Fable 26LE RENARD ET LA CIGOGNE
Liber I, Fabula XXVIVULPIS ET CICONIA
Il ne faut nuire à personne. Mais si on vous offense, rendez la pareille, comme le montre cette fable. [p.16] Nulli nocendum ; si quis vero laeserit, multandum simili jure fabella admonet.
Le Renard dit-on, invita le premier la Cigogne à souper, et lui servit sur une assiette au breuvage qu'elle ne put goûter, malgré tout son appétit. La Cigogne, à son tour, invita le Renard, et lui offrit une bouteille pleine de viande hachée. Elle se rassasie à loisir, en y introduisant son long bec, et torture son convive affamé. 10 Comme il léchait en vain le col de la bouteille, 11 l'oiseau voyageur, paraît-il, lui tint ce langage : 12 « Il faut souffrir, sans se plaindre, ce dont on a donné l'exemple. » Vulpis ad cenam dicitur ciconiam prior invitasse et illi liquidam in patena posuisse sorbitionemsorbitione, quam nullo modo gustare esuriens potuerit ciconia. Quaeque vulpem cum revocasset, intrito cibo plenam lagonam posuit ; huic rostrum inserens Satiatur ipsa et torquet convivam fame. 10 Quae cum lagonae collum frustra lamberet, 11 peregrinam sic loquutamloquuta volucrem accepimus : 12 « Sua quisque exempla debet aequo animo pati. »

1 commentaire:

  1. Pas mal. Ça m'a aide pour mon devoir de latin. Merci beaucoup

    RépondreSupprimer